Zoé Genot
Accueil du site > Travail parlementaire > Un pas de plus vers la bonne gouvernance : les lanceurs d’alerte enfin (...)

Un pas de plus vers la bonne gouvernance : les lanceurs d’alerte enfin protégés à Bruxelles et un service de médiation à disposition des citoyens

mercredi 3 avril 2019, par Zoé Genot

Ecolo-Groen se félicitent de voir enfin aboutir leur proposition de médiateur et d’instauration d’un statut spécifique de lanceur d’alerte pour les fonctionnaires de la Région bruxelloise

Ce mercredi 3 avril 2019, en Commission Interparlementaire, les Députés bruxellois ont approuvé la proposition d’ordonnance relative à la création d’une fonction de médiateur bruxellois et un processus de protection des lanceurs d’alerte.

Afin de garantir des services publics transparents et performants, il est essentiel que les citoyens puissent, le cas échéant, introduire des plaintes auprès d’un médiateur régional.

Grâce à ce statut de protection des lanceurs d’alerte, les membres du personnel des différentes institutions régionales bruxelloises qui sont témoins de négligence, d’abus ou de délit au sein de leur service pourront bénéficier du soutien du médiateur régional face à d’éventuelles pressions ou sanctions de la part de leur supérieur hiérarchique

“Il s’agit d’une réelle avancée en matière d’éthique et de bonne gouvernance” se réjouit Zoé Genot, Cheffe de groupe Ecolo, “Cette mesure ambitieuse permettra désormais de garantir des services publics transparents et performants au service des usagers, ce qui confortera la confiance des citoyens pour ces services”

“Suite au scandale Publifin, nous avons obtenu la création d’un groupe de travail Ethique, qui a beaucoup travaillé sur la transparence et la limitation des rémunérations, la création d’un commission de déontologie, le décumul... Notre proposition médiateurs-lanceurs d’alerte restait en suspens. Un large travail a permis la rédaction d’un texte de consensus valable pour la Région bruxelloise, la Cocom et la Cocof. Nous nous réjouissons qu’elle ait finalement été portée par une large majorité”.

Pour Bruno de Lille, Chef de groupe Groen, “Les récents scandales à Bruxelles, tel que celui du SamuSocial, montrent clairement la nécessité d’un statut protégé pour les membres du personnel qui souhaitent voir poursuivis les auteurs d’abus”. “Avec cette mesure, nous leurs assurons enfin une réelle protection” poursuit Zoé Genot.

Pour rappel, Bruxelles était à ce jour la seule entité du pays à ne pas disposer d’un médiateur. Et nous aurons ainsi, avant la Région Wallonne, un dispositif de protection des lanceurs d’alerte.

Contact : Zoé GENOT - 0476/631 070

Suivre la vie du site Fil RSS 2.0 | | Plan du site | Site réalisé avec le logiciel libre
Police des titres : MEgalopolis Extra, de la fonderie SMeltery.