Zoé Genot
Accueil du site > Me suivre sur Facebook ? > "Papa jette une bombe et va en prison" : quelle alphabétisation voulons-nous (...)

"Papa jette une bombe et va en prison" : quelle alphabétisation voulons-nous ?

mardi 16 mai 2017, par Zoé Genot

Comment garantir la qualité des cours que nous soutenons ? Peu de réponses de la part du Ministre GOSUIN...

Extrait du compte-rendu de la séance plénière du PFB du vendredi 12 mai

Question d’actualité de Mme Zoé Genot à M. Didier Gosuin, ministre en charge de la Formation professionnelle, concernant "le contenu d’un manuel d’alphabétisation de l’école de promotion sociale Erasme".

Mme la présidente.- La parole est à Mme Genot.

Mme Zoé Genot (Ecolo).- Nous avons tous été assez surpris de lire ce qui apparaît dans certains manuels d’apprentissage du français dans notre Région. Nous avons pu lire des phrases telles que "Papa pose une bombe et va en prison" pour l’apprentissage du son "on". Je pense qu’il existe beaucoup d’autres phrases dans la langue française qui permettent de travailler sur ce son "on" et qui permettent une inclusion plus harmonieuse.

Nous le savons : les cours de français doivent être l’occasion d’acquérir la langue, mais aussi de travailler avec les apprenants pour les accueillir et leur permettre de s’intégrer harmonieusement parmi nous.

Ces phrases ont suscité un tollé. La direction de l’établissement a été la première à réagir en marquant sa désapprobation et en annonçant qu’elle allait retirer cette partie du cours. Néanmoins, il ne s’agissait pas juste d’un cours distribué à la va-vite. C’est un cours qui était utilisé depuis plus de trois ans, ce qui pose donc question.

Comment les cours sont-ils élaborés ? Quelle est la qualité de ceux-ci ? Quels sont les objectifs sous-jacents à ces cours de français ?

Cet établissement dépend majoritairement de la Communauté française, mais il est aussi conventionné avec notre institution.

Comment pouvons-nous éviter que pareille situation ne se reproduise ?

Comment contrôler, non seulement les techniques d’apprentissage du français, mais aussi le contenu des programmes ?

Mme la présidente.- La parole est à M. Gosuin.

M. Didier Gosuin, ministre.- Tout le monde a condamné les faits tels que révélés, en ce compris la ministre en charge de la Promotion sociale en Fédération Wallonie-Bruxelles. La question est de savoir si Bruxelles Formation a un lien dans ce cadre. Il n’existe pas en tant que telle de convention avec les écoles. Il y a des conventions à propos de modules. Le module d’alphabétisation dont il est question en l’espèce n’est pas conventionné par Bruxelles Formation qui n’a donc pas à intervenir dans ce cadre.

Mme la présidente.- La parole est à Mme Genot. Mme Zoé Genot (Ecolo).- Ma question est de savoir comment nous pouvons garantir des contenus de qualité dans les programmes que nous soutenons.

M. Didier Gosuin, ministre.- Une convention donne lieu à des échanges de programmes pédagogiques et de contenus, mais, en l’espèce, l’établissement n’est pas conventionné.

Mme Zoé Genot (Ecolo).- Je vous avais déjà interrogé sur des cours dont étaient exclues les jeunes filles qui portaient le foulard. Vous aviez alors botté en touche.

M. Didier Gosuin, ministre.- Je ne botte pas en touche ! Les compétences doivent être respectées. Il n’existe pas de convention avec Bruxelles Formation sur ces modules qui posent problème. Je ne vois donc pas comment je pourrais intervenir dans ce dossier. La ministre compétente est intervenue.

Mme Zoé Genot (Ecolo).- Au vu des difficultés rencontrées, j’espère que nous trouverons le moyen d’obtenir des garanties pour les projets que nous soutenons.

P.-S.

Compte-rendu intégral disponible sur le site du PFB : http://www.pfb.irisnet.be/documents...

Suivre la vie du site Fil RSS 2.0 | | Plan du site | Site réalisé avec le logiciel libre
Police des titres : MEgalopolis Extra, de la fonderie SMeltery.