Zoé Genot
Accueil du site > Contre ! > La Ville de Budapest a voté pour une proposition visant à interdire le sans (...)

La Ville de Budapest a voté pour une proposition visant à interdire le sans abrisme de rue.

lundi 8 août 2011, par Bea

Notre ministre des Affaires étrangères ne trouve pas indiqué de réagir !

Question écrite de Zoé Genot, Ecolo-Groen ! au Vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères et des Réformes institutionnelles -14/06/2011 :

Criminalisation des sans-abris en Hongrie

Une pétition circule en ce moment contre les mesures punitives dont sont victimes les sans-abris en Hongrie. En effet, la ville de Budapest a récemment voté en faveur d’une proposition visant à interdire le sans-abrisme de rue. Selon la Menhely Foundation, membre de la Feantsa (la Fédération européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abris), plusieurs milliers de personnes dorment dans les rues de Budapest, et une nouvelle vague d’expulsions a été amorcée.

La ville vise à développer des mesures punitives alors qu’elle vient d’annuler ses contrats avec les organisations non gouvernementales (ONG) prestant des services pour les personnes sans domicile et de diminuer considérablement le budget pour proposer des solutions, et qu’elle n’a pas ajouté de nouveaux lits dans les centres déjà disponibles. Il est évident que l’intimidation, l’emprisonnement ou la menace des personnes n’offrent aucune solution valable au problème du sans-abrisme.

1. Êtes-vous au courant de cette proposition votée en Hongrie visant à criminaliser le sans-abrisme ?

2. Quelle est votre réaction par rapport à cette mesure d’interdiction des sans-abris ?

3. Quelle démarche avez-vous déjà entreprise ou envisagez-vous d’entreprendre auprès de votre homologue hongrois par rapport à cette mesure visant à interdire le sans-abrisme de rue ?

Réponse du ministre -18/07/2011 (Bulletin des questions et réponses n° 036) :

Je suis au courant de la décision de la ville de Budapest concernant les sans-abris. La ville de Budapest a d’ailleurs annoncé la présentation d’une nouvelle stratégie pour les sans-abris au second semestre de cette année.

En ce qui concerne les mesures déjà prises, les sans-abris et leurs associations ont le droit de les contester auprès des instances judiciaires nationales et européennes compétentes. C’est d’ailleurs la "Menhely Foundation" qui défend les intérêts des sans-abris hongrois. Elle a annoncé vouloir épuiser tous les moyens juridiques.

Dès lors, il ne me semble pas indiqué d’anticiper ni les projets éventuels de la ville de Budapest ni le déroulement et résultats de procédures judiciaires.

Suivre la vie du site Fil RSS 2.0 | | Plan du site | Site réalisé avec le logiciel libre
Police des titres : MEgalopolis Extra, de la fonderie SMeltery.